Rosalie et la cabane

Rosalie et la cabane

Feb 21, 2024

«Grand-papa, est-ce qu’on peut faire de la tire d’érable sur la neige à la cabane? Parce que c’est certain que vous devez avoir de la belle neige là-bas.»

- Rosalie, 9 ans.

C'est ainsi que Rosalie me fit une demande avant de venir passer la journée à la cabane. Je préparai la tire d'érable ainsi qu'un contenant pour la faire chauffer sur le poêle de fonte. Vincent était déjà à la cabane depuis la veille avec Marco, son ami d'enfance avec qui il a acheté la terre, lorsqu'enfin nous arrivâmes.

La cabane était chaude et devant, quelques troncs d'arbres attendaient d'être débités. Mais il n'y avait plus d'eau pour faire le dîner. J'en profitai pour montrer à Rosalie comment aller chercher l'eau en cassant la glace sur le lac.

Nous fîmes cuire les hot-dogs, que nous avalâmes rapidement. Pendant que nous sirotions le thé et que Rosalie se «gossait» un bout de bois avec le couteau de poche que je lui avait donné, la tire réchauffait dans un bain-marie. Une fois liquéfiée, j'allai préparer une surface de neige où il restait quelques aiguilles d'épinette depuis les dernières bourrasques de vent. J'y ai versé la tire chaude qui se cristallisa rapidement.

Rosalie s'empressa de ramasser la tire autour de son bout de bois qu'elle avait préparé avec soins pour l'occasion. La tire sucrée avait un subtil goût d'épinette qui lui donnait un petit caractère spécial. Cette particularité ne découragea pas Rosalie qui s'empressa d'en prendre une deuxième portion.

Le reste de la journée passa pendant que Rosalie se faisait tirer en traîneau sur le lac par le gros bouvier bernois de Marco, que j'allai inspecter les pistes et que je changeai les cartes mémoire des caméras à détecteur de mouvement, situées à la décharge du lac. C'est le coeur joyeux et les joues roses que nous reprîmes le sentier de retour accompagnés des sorcières de neige valsant entre les épinettes.

- Puis Rosalie, vas-tu revenir et dormir à la cabane de ton oncle Vincent?

- Oui, dans deux semaines, mais avec toi, grand-papa.

Bien sûr que je serai là aussi, Rosalie. Bien sûr!

Enjoy this post?

Buy Marc André Pauzé a café

More from Marc André Pauzé